Aromathérapie ou comment se soigner avec les huiles essentielles

Mercredi dernier j’ai assisté à un atelier d’Aromathérapie pour les maux de l’enfant. Jusqu’à présent j’utilisais très peu les huiles essentielles. J’en possédais 2 :

– le Tea Tree que j’utilise pour laver mes couches lavables mais aussi désinfecter la litière du chat et pour faire quelques produits ménagers

– le Citron pour les produits ménagers

Je n’aurais pas osé les utiliser dans d’autres cas, ne connaissant pas les contre-indications et aussi les utilisations possibles.

Pendant cet atelier j’ai vraiment découvert avec bonheur la multitude d’utilisations possibles des huiles essentielles, seules ou mélangées entre elle avec éventuellement une huile végétale.

Je ne vais pas vous raconter en détail tout ce que nous avons abordé mais juste quelques notions qui peut-être vous donneront envie de vous y intéresser également.

Les huiles essentielles sont utilisées depuis trèèèèèèèèès longtemps pour soigner différents maux. (40000 ans… rien que ça!) et de nombreuses études scientifiques ont prouvées leurs bienfaits, tant et si bien que je me demande pourquoi elles ne sont pas plus utilisées…

Une huile essentielle est appelée Huile mais ne possède pas de corps gras, elle est extraite par distillation.

Elle est souvent utilisée avec une huile végétale car elle ne se dilue pas dans l’eau.

Les huiles essentielles ont de nombreuses caractéristiques, chacune d’entre elles ayant ses propres utilisations possibles. Elles peuvent être antiseptique, antifongique, antibactérienne, antivirale, stimulante, expectorante, calmante, cicatrisante.

Nous nous sommes attardés sur certaines d’entre elles pour savoir comment les utiliser (et surtout à quelles doses) chez l’enfant.

Attention! certaines HE sont déconseillées chez la femme enceinte, chez les tout petits et il est conseillé de toujours la tester dans le pli du coup d’un enfant avant utilisation.

Suite à cet atelier j’ai choisi d’acheter quelques unes d’entre elles (en plus de celles que j’avais à la maison) et qui sont non dermo-caustiques et très douces donc bien adaptée à l’enfant :

– la lavande vraie : antiseptique, brûlure, sédative, antiparasitaire

– le ravinstara : antiviral, stimulant immunitaire

– l’eucalyptus radié : antibactérien

– le petit grain bigarade : relaxante, fatigue nerveuse, stress, antispasmodique (colique nourrisson)

– la mandarine : digestive, relaxante, antispasmodique, carminative

Attention, il faut réellement un support (livre, recommandations lors d’un atelier…) avant de se lancer. Les HE sont comme un médicament et peuvent être dangereuses en surdose! Il faut bien sur les garder hors de portée des enfants!

Si vous souhaitez en acheter vérifiez bien qu’elle soit 100% naturelle (pas de synthèse, car ces dernières contiennent beaucoup moins de molécules actives), 100% pure, 100% intégrale (distillation complète)

Le soir même j’ai testé en massage de pied sur Monsieurpouss qui sentait le rhume arriver, et n’en voulait surtout pas sur les bronches à cause de l’odeur qu’il n’apprécie guère… Le lendemain il se sentait mieux! (mais n’allez pas lui dire que c’est grâce à ça!!)

Je vais essayer sur mes pitipouss rapidement, surtout micropouss qui enchaine en ce moment les bronchites.

Pour aller plus loin, un livre qui semble très bien fait (que je n’ai pas encore reçu mais feuilleté pendant l’atelier) ici.

Si vous avez l’occasion de vous rendre à un atelier, surtout n’hésitez pas!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *